Un exemple concret

Conception de la maquette sur les réseaux

Tout d’abord pour créer une oeuvre, il faut procéder par un ordre bien particulier,

Cet odre est indispensable dans la conception car en faisait ceci, on peut s’apercevoir que quelque chose ne va pas, on peut le modifier tans qu’il en est encore temps…

1- Le triage d’idées

-En premier ce que nous avons fait ce passe dans notre imagination, nous devons sortir toutes les idées qui nous passais par la tête par le biait de papier.

  • Prendre des notes à chaque fois qu’une idée fait irruption
  • Nous avons fait des brainstormings qui nous permettais de déboucher sur d’autre sujets.
  • Mais la partie je dirais la plus importante s’avérait « les réunion », il s’agit de regrouper tous les membres de l’association et de débattre ses idées, de « jeter ses idées au milieu de la table et de les trier ». De savoir quelles idées sont bonnes ou mauvaises, mais aussi lesquelles sont réalisables ou irréalisable. Tout cette procédure c’est poursuit durant tout mon stage à n’importe quelle moment ou circonstance.

2- Les Croquis

– Juste après, il y avait la conception de croquis qui transmettais nos idées via un dessin approximatif qui servais à nous donner un visuel « de début » que l’on pouvais peaufiner directement sur la feuille. Cela est très important pour pouvoir réaliser chacune de nos maquettes sans « ce jeter dans la gueule du loup ».

3- Le prototypage sur l’ordinateur

-Pour suivre les croquis, il fallait réalisés des »patrons » sur l’ordinateur à l’aide du logiciel: Silhouette studio. Il possède des lignes droites, pointillées, épaisses, fines… Des carré rectangle… Enfin vous l’aurez compris, ce logiciel est modifiable, réglables.

Grace à ce logiciel j’ai pu faire du « bricolage » pendant quelque jour le temps que je m’y fasse et que  » je tombe amis avec ce logiciel ».

Ensuite quand j’ai réussi à « l’adopter » j’ai fabriquer des patrons, il fallait aussi bien prendre en compte les proportions de chaque dimensions, des hauteurs et largeurs, pour que l’objet souhaiter soit bien conforme à ce qu’on espérait.

4- Le rôle de la machine à découper

La machine à découper est une machine pas comme les autres, ( à ne pas confondre avec la l’imprimante 3D ) elle permet d’exécuter les ordre que l’on lui a donner auparavant grâce au logiciel Silhouette Studio.

Au début il faut installé une feuille en plastique qui s’appelle « la feuille de transport » sur laquelle on va collé une feuille de papier.

Il faut régler la lame de la machine pour pas que la lame s’abîme ou perce la feuille de transport. Il faut aussi ajuster le niveau de profondeur auquelle la lame appuiera.

Ensuite on peu lancer une découpe, c’est la machine qui prend le relais elle exécutera tous les traits et pointillés que l’on à fait bien avant sur Silhouette. La machine découpera à l’endroit précis.

5- Fabrication du prototype

Une fois que nous avons le papier découpé comme l’on souhaite,

il faut le plier soigneusement à l’aide d’une règle pour que les traits soient bien droit.

Plier tous les pointillé, les languettes… Ensuite nous prenons de la colle à bois qui va nous servir pour coller délicatement les languettes. Pour ce faire, nous prenons un cure dent, étalons la colle sur le papier.

Il faut bien attendre 10 à 15 secondes le temps que le papier colle bien, en laissant nos doigts bien pressant le papier. Une fois ceci réalisé il faut réaliser ceci sur tous les autre bordures du prototype.

6- La phase finale

Si ce dernier ne nous convient pas il est nécessaire de corriger sur le logiciel Silhouette pour ensuite refaire un autre prototype de manière à voir ci cela convient.

Comme je l’ai dit précédemment il faut corriger les premières erreurs faites sur le prototype de fait à avoir une maquette finale de bonne mesure, correcte, et réalisable.

Une fois le changement fait sur le logiciel, il faut régler la lame et la profondeur de la lame, car nous allons changer de papier et changer d’épaisseur de papier.

Nous allons prendre une feuille de couleur, la placer sur la feuille de transport et dire à la machine quelle découpe le patron souhaité modifié.

Il faut ensuite replier soigneusement avec la règle, coller avec la colle à bois (en faisant attention de ne pas salir la maquette avec nos doigts), laisser le temps d’attente à la colle.

Puis la maquette est terminer, il reste plus qu’a déterminer le placement des maquettes dans la maquette finale.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s